Mal aux pieds, mal dans ses chaussures… Quelques petites choses à savoir

Publié le lu 6974 fois

Depuis quelques temps, mes pieds me font souffrir. Rassurez vous, je ne vous dis pas cela pour me faire plaindre mais je me suis renseignée, j’ai fait quelques recherches et je voulais partager avec vous ce que j’ai pu découvrir car je suis persuadée que je ne suis pas la seule à vivre ces douleurs.

Morphologiquement, notre pied est censé s’étaler en éventail vers l’avant pour une stabilité maximale. Il suffit de marcher pieds nus pour s’en rendre compte. Malheureusement, la mode nous conduit toutes à mettre des chaussures toujours plus fines et étroites, au bout resserré, qui contrarient le mouvement naturel de nos pieds.

Dans ces conditions de contraintes, la détérioration des attaches articulaires est presque inévitable. Un orteil qui dévie, des ligaments distendus… les douleurs arrivent comme un signal mais il est alors souvent trop tard.

Même si la chirurgie peut réparer les dégâts les plus lourds, ce sont des opérations difficiles et souvent douloureuses. Il existe heureusement des solutions plus simples, mais elles demandent que l’on fasse des compromis entre esthétique et confort du chaussant.

Il semble essentiel d’adapter sa chaussure à la forme de son pied (et non l’inverse, comme j’ai essayé de le faire trop longtemps…).

Savez vous qu’il existe 3 formes de pied : le pied romain, le pied grec, et le pied égyptien. alors, quel est le votre ?

Le pied romain : les 2 premiers orteils sont de la même longueur. Dans ce cas, il est conseillé de choisir des chaussures à bout plutôt carré pour éviter toute déviation du gros orteil.

ballerine-argent-OPINION-chaussures-afibel

mocassins-OVNI-chaussures-afibel

ballerine-marine-OCLUSIA-chaussures-afibel
Le pied grec : le 2ème orteil est le plus long. La majorité des chaussures standards peuvent convenir à cette forme de pied mais il ne faut toutefois pas oublier de choisir une largeur adaptée. Il existe des chaussures spéciales « grande largeur » si votre pied est large.

decollete-blanc-ONORINE-chaussures-afibel

 

Et enfin, le pied égyptien où le gros orteil est le plus long. C’est le pied de la majorité d’entre nous, à peu près 65% de la population. Cette forme de pied est la plus sensible car la forme des chaussures standard n’est généralement pas adaptée. Certains podologues conseillent même, dans ce cas, de prendre une chaussure très souple, tressée main par exemple pour l’été, qui peut s‘adapter à la forme de votre pied, une chaussure ouverte ou même une pointure de plus qu’habituellement pour éviter les compressions trop fortes et le développement d’un hallux valgus qui peut vite devenir très douloureux.

sandale-beige-OFFICIEL-chaussures-afibel

sandale-blanc-OLLORA-chaussures-afibel
Mais, même dans le cas où vous avez développé un hallux valgus, des solutions existent pour soulager les pieds devenus trop sensibles. Il y a eu beaucoup d’innovation en ce domaine et certains chausseurs ont mis au point des produits parfaitement adaptés avec des matières qui épousent la forme de votre pied sans le comprimer et sans que cela ne ressemble à de grosses chaussures orthopédiques.

decollete-noir-OBELLE-chaussures-afibel

derby-marron-ODEVA-chaussures-afibel

Voilà ! Et comme dit l’expression, il est important de trouver  » chaussure à son pied « .

Il y en a toute une gamme sur le site internet d’Afibel. J’y ai trouvé des paires très sympas.

A bientôt et, en attendant, prenez soin de vous.

Corinne S.

 

Tags : Étiquettes , ,